Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Profil de Sponsor

  • Membre depuis : 3 avril 2017

Description

Désolé, nous n'avons trouvé aucune annonce.

Coronavirus : geste d’Air France, flottes clouées au sol et emploi

Non classé 5 mars 2020

La compagnie aérienne Air France comme de nombreuses autres autorise désormais le report sans frais des voyages sur l’ensemble de son réseau, afin de diminuer l’impact sur le trafic aérien de l’épidémie de Covid-19.

Et face à la baisse de la demande, Lufthansa et Cathay Pacific clouent au sol plus de cent avions chacune. Lire la suite..

38 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Mali : Afrikayes Air Mali étend son offre

Non classé 5 mars 2020

Ayant lancé son offre en novembre dernier entre Bamako et Kayes, Afrikayes Air Mali vise désormais Libreville au Gabon – toujours en partenariat avec Air Burkina. Des routes intérieures vers Mopti, Gao ou Tombouctou sont également à l’étude.

Lire la suite..

32 vues au total, 0 vues aujourd'hui

American Airlines et Qatar Airways signent la paix

Non classé 26 février 2020

Les compagnies aériennes American Airlines et Qatar Airways ont renoué leur accord de partage de codes, la première devant en outre lancer de nouvelles liaisons vers Doha.

Après avoir signé un accord avec Alaska Airlines, American Airlines a annoncé le 25 février 2020 avoir renoué des liens avec la compagnie nationale qatarie, sa partenaire dans l’alliance Oneworld Lire la suite

28 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Air France : le PDG Jean-Marc Janaillac démissionne après le rejet de l’accord salarial

Non classé 5 mai 2018

Le PDG du groupe Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, a annoncé hier sa démission après que les salariés de la compagnie aérienne ont rejeté à 55 % les propositions de hausses de salaires de la direction.

Il avait mis sa démission dans la balance. « En cohérence avec l’engagement que j’ai pris dès le lancement de cette consultation, j’assume les responsabilités de ce vote et remettrais dans les prochains jours ma démission au conseil d’administration d’Air-France et à celui d’Air France-KLM », a déclaré Jean-Marc Janaillac, qui a dit regretter un « immense gâchis qui ne peut que réjouir nos concurrents, fragiliser nos alliances et déboussoler nos équipes ».

« Ce vote est la traduction d’un malaise. Il appelle une transformation profonde », a-t-il encore estimé. «J’espère que mon départ permettra de créer une prise de conscience collective et d’amorcer les conditions d’un rebond. » Pour le moment, le groupe n’est toujours pas sorti de la zone de turbulences. Ce vendredi, qui marquait le treizième jour de grève depuis février, Air France-KLM a annoncé une perte nette de 269 millions d’euros. Un conseil d’administration sera convoqué le 9 mai pour entériner le départ de Jean-Marc Janaillac. Lire la  suite.

 

386 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Air France lance sa campagne de recrutement des pilotes filière cadets

Non classé 22 avril 2018

Air France  annonce dans un communiqué du 20 avril relancer sa filière pilotes cadets 8 ans après sa fermeture. Elle estime son besoin de recrutement à 250 pilotes par an« porté par les départs naturels et par une croissance importante de la flotte et de l’offre Air France, Joon et Transavia ».

Les premières intégrations en école débuteront dès cet été et c’est l’ENAC, Ecole Nationale de l’Aviation Civile, qu’Air France a retenue pour sélectionner et former ses futurs pilotes de ligne. Leur cursus se fera sur 20 mois jusqu’à l’obtention des licences nécessaires pour l’exercice de leur métier. Ils rejoindront ensuite le groupe Air France en tant que pilotes sur Airbus A320 ou Boeing 737.

L’ENAC est la première école de pilotage en Europe, reconnue mondialement pour l’exigence de ses sélections et l’excellence de sa formation, rappelle Air France. Depuis 70 ans, cette école forme les pilotes de ligne pour les compagnies aériennes du monde entier, dont 4 des 10 plus grandes compagnies au monde (dont Air France qui prévoit de lui confier 60 cadets dès cette année). Lire la suite

337 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Prix du billet d’avion en France : +0,7% en mars

Non classé 18 avril 2018

Les statistiques mensuelles de la DGAC montrent que la hausse des prix des billets d’avion au départ de France mesurée en février se poursuit en mars, avec +0,7% par rapport au même mois l’année dernière, une augmentation portée par le réseau court et moyen-courrier et par l’Amérique du Nord en long-courrier. Au cumul sur le 1er trimestre 2018, les prix au départ de France diminuent très légèrement (-0,4%).

En mars 2018, les prix au départ de métropole augmentent de 0,7%, mais diminuent encore légèrement au départ des départements d’outre-mer (-0,6%). Au départ de métropole, la hausse mesurée sur le réseau international est provoquée par le renchérissement des destinations européennes, tandis que l’outre-mer tire les prix vers le bas sur le réseau intérieur. Les prix des billets d’avion sont globalement stables sur le réseau domestique (-0,4%), partagés entre une hausse sur les liaisons intra-métropolitaines (+2,6%) et une forte baisse vers l’outre-mer pour le 3e mois consécutif (-7,7%). Au 1er trimestre 2018, la baisse des prix sur le réseau domestique au départ de métropole s’établit à 2,4 %. Lire la suite

364 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Europe : une grève sauvage n’empêche pas les indemnités

Non classé 18 avril 2018

indemnité de greve

La Cour européenne de Justice considère que les compagnies aériennes ne peuvent se soustraire à leur obligation d’indemniser les passagers si leur vol a été affecté par une grève sauvage.

Le jugement de la CEJ publié le 17 avril 2018 précise qu’une « grève sauvage » du personnel navigant suite à l’annonce surprise d’une restructuration ne constitue pas une circonstance extraordinaire permettant à la compagnie aérienne de se libérer de son obligation d’indemnisation en cas d’annulation ou de retard important de vol. Les risques découlant des conséquences sociales qui accompagnent de telles mesures « sont inhérents à l’exercice normal de l’activité de la compagnie aérienne ». Les faits étudiés par la plus haute instance juridique européenne remontent au 30 septembre 2016, quand la direction de la compagnie aérienne allemande TUIfly avait annoncé, par surprise, à son personnel un plan de restructuration de l’entreprise. Cette annonce a conduit à ce que, durant environ une semaine, le personnel navigant s’est placé, à la suite d’un appel relayé par les travailleurs eux-mêmes, en situation de congé maladie. Entre le 1er et le 10 octobre 2016, le taux d’absentéisme pour cause de maladie, habituellement de l’ordre de 10%, a atteint jusqu’à 89% en ce qui concerne les pilotes et jusqu’à 62% en ce qui concerne les hôtesses de l’air et stewards. Le 7 octobre 2016 au soir, la direction de TUIfly avait informé son personnel qu’un accord avait été trouvé avec les représentants de celui-ci. Lire la suite

408 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Air Algérie renforce sa présence à Montpellier

Non classé 18 avril 2018

air_algerie

Après 16 ans de présence dans l’aéroport de Montpellier-Méditerranée, la compagnie aérienne Air Algérie y renforce cet été ses deux routes au départ d’Oran et Alger.

Du 25 mars au 27 octobre 2018, la compagnie nationale algérienne propose un vol tous les vendredis entre Oran-Ahmed Ben Bella et l’aéroport de Montpellier-Méditerranée, opéré en Boeing 737-800 pouvant accueillir 48 passagers en classe Affaires et 114 en Economie. Les départs sont programmés à 14h45 (arrivée à 17h20) avec retour de France à 18h20 (arrivée à 18h50, durée de vol moyenne 90 minutes). Et du 17 juin au 15 septembre, Air Algérie ajoutera une deuxième rotation hebdomadaire : les départs d’Oran seront alors vendredi et dimanche à 13h55 (arrivée à 16h30), avec des retours de Montpellier à 12h25 (arrivée à 12h55). La compagnie est sans concurrence sur cet axe. Lire la suite

347 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Air France: Le mouvement de grève durci.

Non classé 4 avril 2018

Grève à Air France: Les syndicats annoncent quatre nouvelles dates en avril pour demander une augmentation de salaire.

Les avions vont rester plaqués au sol en avril. Dix syndicats d’Air France de tous métiers ont annoncé ce mercredi, après une rencontre infructueuse avec la direction, quatre journées de grève supplémentaires pour les salaires, les 17 et 18 avril puis les 23 et 24 avril.

L’intersyndicale composée d’organisations de pilotes (SNPL, Spaf, Alter), d’hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF) et de personnels au sol (CGT, FO et SUD), a déjà mené quatre jours de grève en mars-avril et en a programmé trois autres (7, 10 et 11 avril).

Dénonçant un « simulacre de négociation », l’intersyndicale affirme qu’elle « reste déterminée à poursuivre le combat jusqu’à obtention d’une augmentation de 6 % des grilles de salaires » pour tous. Les nouveaux jours de grève, 18, 23 et 24 avril, coïncident avec des dates de grève programmées à la SNCF. Dans son texte, l’intersyndicale explique avoir été reçue mercredi par la direction, mais « pas pour entamer des négociations ». Lire la suite

212 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Ryanair sous la menace d’une grève européenne du personnel de bord

Non classé 3 avril 2018

Le syndicat qui représente le personnel de cabine de Ryanair basé au Portugal, en conflit avec la compagnie aérienne irlandaise à bas-coûts, a appelé lundi à un mouvement de protestation au niveau européen.

Le Syndicat national du personnel de vol de l’aviation civile (SNPVAC) « a entamé les démarches nécessaires pour réaliser une grève européenne du personnel de cabine de Ryanair, contre les conditions de travail au sein de cette entreprise irlandaise ».

Les représentants des salariés portugais précisent que ce mouvement international avait déjà été envisagé par le passé et que des représentants des syndicats allemand, espagnol et italien seront à leurs côtés mercredi lors d’une conférence de presse.

Le personnel de cabine de Ryanair basé au Portugal a entamé jeudi une grève de trois jours non consécutifs. Les deux premières journées de grève, observés jeudi et dimanche derniers, ont entraîné l’annulation d’une vingtaine de vols par jour au Portugal, selon le syndicat. Le troisième jour de grève est prévu mercredi.

Les syndicats protestent contre la gestion de la compagnie irlandaise qui, selon eux, enfreint la législation portugaise en sanctionnant des salariés en congé maladie ou en usant de menaces envers ceux qui n’atteignent pas leurs objectifs en matière de ventes à bord.

Le syndicat portugais a également dénoncé la décision de Ryanair de remplacer son personnel gréviste au Portugal en faisant appel à des salariés d’autres bases européennes.

L’Autorité pour les conditions de travail (ACT) a annoncé dimanche avoir ouvert une enquête sur d’éventuelles irrégularités.

Le syndicat portugais a en outre appelé à une « intervention immédiate du gouvernement » portugais pour lui demander de faire respecter les lois du pays en matière de grève. Lire la suite

184 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Page 1 of 21 2